Quel matelas pour les personnes âgées ?

Un sommeil de qualité reste un rêve pour beaucoup de personnes âgées. Les explications à cette dégradation du sommeil ne sont pas toujours retrouvées mais le fait d’adopter un bon matelas peut contribuer à améliorer la situation.

Une situation différente entre personnes âgées et le reste de la population

On dit souvent que le sommeil s’altère au fur et à mesure que l’âge avance. Pour beaucoup de personnes âgées de plus de 60 ans, le repos nocturne est une chose rare et le problème devient insupportable puisqu’il est vécu au quotidien. D’un côté, il est normal que l’endormissement prenne plus de temps qu’avant, sénescence oblige. La personne n’arrive plus à faire des nuits complètes. A côté, le nombre de réveils peut augmenter. D’autre part, certaines maladies se manifestant par des douleurs chroniques comme l’arthrose ou l’arthrite empêchent de dormir tranquillement. On ne compte plus les autres maladies qui causent les réveils comme les soucis avec la prostate ou le diabète. Pour ces raisons, il est indispensable d’équiper les séniors de matelas qui conviennent à leurs problèmes spécifiques et qui leur assureront un minimum de confort pendant leurs vieux jours. Il vaut mieux donc ne pas choisir à la légère les matériaux de literie.

La mousse viscoélastique

Comme il est judicieux de prévoir un matelas durable qui supportera le sommeil nocturne et diurne ainsi que les éventuels petits soucis de santé, autant privilégier d’emblée un matelas en mousse viscoélastique. Il est vrai qu’on peut toujours utiliser le latex naturel reconnu pour sa fermeté et sa souplesse, ou encore la mousse synthétique qui est flexible, mais si on veut miser sur le confort, la mousse viscoélastique reste la référence et peut être installée par-dessus. Cette mousse se démarque notamment du fait de sa capacité à épouser la morphologie de la personne, limitant ainsi les déformations et les tensions au niveau de la colonne vertébrale. En diminuant les tensions, on diminue remarquablement le nombre de réveils nocturnes. La mousse est dotée de propriétés de conservation thermique, ce qui facilite l’endormissement chez les personnes sensibles au froid.

Une perte d’autonomie dans les meilleures conditions

En cas de mobilité réduite, on peut soit aménager le lit classique soit acheter un lit médicalisé. Dans les deux cas, le matelas doit être adapté à la situation. La qualité du matelas reste capitale car d’autres problèmes liés à l’alitement prolongé doivent être anticipés : l’apparition d’escarres dues à l’immobilité, la perte de sensibilité des membres… Dans ces cas, le matelas en mousse à mémoire de forme sera un excellent choix : réduction des frottements, amélioration de la circulation sanguine. Privilégiez les matelas moelleux mais fermes. Pour vérifier cette fermeté, on peut voir combien de temps il faut pour qu’un matelas retrouve sa forme initiale après qu’on se soit assis dessus. Enfin, il est tout aussi indispensable de détecter à temps l’usure d’un matelas. En cas d’alitement complet, le matelas à air est le plus recommandé. D’autres accessoires comme un lève-matelas ou un rehausseur de lit aideront au lever et aux éventuels soins infirmiers.

Partagez sur vos réseaux sociauxShare on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Commenter ou poser une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.