Que faire contre le mal de dos musculaire ?

Avoir mal dos à cause de ses muscles est un symptôme courant qui peut survenir à tout âge. C’est surtout le lot des sportifs et des personnes dont la profession exige le port de charges lourdes. Il existe différentes façons d’y remédier mais elles exigent une certaine discipline.

En cause : les contractures

Le dos, soutien de l’équilibre du corps, est constitué de vertèbres, de muscles, de disques spongieux. Des nerfs y passent. Toutes ces structures peuvent donc être à l’origine de douleurs. Mais en prenant en compte uniquement les muscles, le mal de dos est très souvent causé par les contractures. La musculature dorsale compte le trapèze, les rhomboïdes, le grand dorsal, les muscles spinaux… Chaque muscle assure une action bien définie. Par exemple, les trapèzes servent à bouger les épaules tandis que le grand dorsal permet l’extension du bras. Les muscles spinaux permettent la rotation de la colonne vertébrale pour que l’on puisse tourner le buste. Des faux mouvements de chaque muscle entrainent des contractures révélées par des douleurs. Ces maux découlent aussi de préparations inadaptées chez les sportifs. La douleur est vive et en observant le muscle, on peut sentir une rigidité. Le muscle se retrouve alors réduit dans sa capacité.

Comment en prendre soin ?

En général, le mal de dos dû à une contracture musculaire dure longtemps. Lorsque les massages ne suffisent pas pour calmer la douleur, les médecins proposent une gamme d’antalgiques. Ces produits contiennent du paracétamol associé ou non à un anti-inflammatoire. Les anti-inflammatoires se présentent aussi en pommade ou en crèmes à appliquer deux fois par jour. Certaines crèmes sont myorelaxantes en plus d’être antalgiques. Lorsque vous avez mal au dos et que ce sont les muscles qui sont en jeu, il est prudent de ne jamais forcer. Préférez aller directement en consultation si vous avez des doutes sur le niveau de lésion. En cas de contracture avérée, il est important de mettre le muscle au repos. Une compresse chaude appliquée dessus pendant une vingtaine de minutes pourra réduire la tension. Des massages précèderont une mise en étirement de manière progressive.

Avant tout : la prévention

Mais la contracture n’apparait pas seulement au cours des mouvements inappropriés. Il arrive que les efforts excessifs causent des cassures et des élongations des fibres musculaires. Aussi, les exercices physiques doivent être modérés mais surtout réguliers. Il est essentiel d’échauffer le muscle progressivement pendant l’entrainement. Il s’agit du moyen de prévention principal de ce type de dysfonctionnement. Lorsque la contracture est déjà installée, les massages sont efficaces à condition d’être bien faits. Il ne s’agit pas de simples manipulations, mais bien de gestes qui essaient de libérer la tension au niveau du muscle concerné. Il vaut mieux faire appel à un professionnel pour ne pas prendre le risque d’aggraver la lésion. Celui-ci pourra vous enseigner quelques gestes pour pratiquer l’auto-massage des zones facilement accessibles. Enfin, l’hydratation est primordiale lorsque vous pratiquez un sport ou une activité physique contraignante, mais assurez-vous aussi d’avoir terminé par un étirement musculaire.

 

Partagez sur vos réseaux sociauxShare on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Commenter ou poser une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.