Les limites du matelas de sol

Les limites du matelas de sol

Installer son matelas directement sur le parquet est certes pratique, mais comporte plusieurs inconvénients. Si vous êtes un adepte du repos au sol, des mesures s’imposent pour votre santé et la longévité de votre couchage.

Le matelas de sol, solution d’appoint

La décision d’utiliser un matelas de sol dans une chambre à coucher peut être salvatrice. C’est une alternative intéressante à une literie complète si vous n’avez que des visiteurs occasionnels. Après un déménagement, lorsque les meubles ne sont pas encore complètement installés, poser un matelas directement sur le sol constitue une option temporaire. L’idée est de limiter ce genre d’usage à quelques nuits pour ne pas prendre le risque d’abîmer votre matelas. En effet, le sommier reste un élément incontournable pour maintenir le matelas et en optimiser le confort.

Attention à l’humidité !

Un matelas posé par terre sans sommier n’est pas recommandé si vous habitez dans une région chaude et humide. Même par temps chaud dans des régions habituellement tempérées, le matelas absorbe la transpiration durant la nuit et ne l’évacue pas suffisamment. Aussi, la moisissure finit par s’installer dans sa garniture. En plus de diminuer sa durabilité, vous risquez de sérieux problèmes de santé sur le long terme. Allergies, maladies de peau, maladies respiratoires vous guettent, sans parler de l’invasion des acariens. L’utilité d’un sommier est donc encore plus que justifiée.

Le futon, partenaire des petits espaces

Le futon est un exemple de matelas de sol qui s’utilise au quotidien. Cette literie japonaise constituée d’un matelas recouvert d’une couette se pose par terre sur un support particulier. Ce couchage est idéal pour les intérieurs exigus puisqu’il est enroulé puis rangé au matin. On gagne donc l’espace qu’aurait occupé un lit classique. Le soir, il suffit de le retirer de son placard, de le dérouler et de se coucher dessus. La longévité de ce type de couchage dépend de l’entretien, qui consiste notamment à l’exposer régulièrement au soleil et à taper dessus pour que le contenu reste homogène. Les futons commercialisés en Occident sont toutefois une copie des originaux japonais.

Pourquoi faut-il un sommier à tout prix ?

A part le problème d’humidité, le sommier apportera bien plus à votre santé. En soutenant solidement votre silhouette, celui-ci contribue à maintenir votre dos et vos articulations en bon état. Un sommier de bonne qualité vous préserve donc des douleurs lombaires et articulaires chroniques causés par l’insuffisance de support sur la colonne vertébrale. Vous pouvez opter pour un sommier à lattes dépourvu de pieds. L’air va circuler suffisamment et votre matelas ne sera pas exposé à l’usure prématurée. Et comme vous ne dormirez pas au contact direct de la poussière du sol ou de la moquette, vous épargnerez votre appareil respiratoire en plus de vos articulations qui ne seront pas sollicitées à l’extrême. En somme, le matelas au sol vous dépanne par moments, mais pour un usage sécurisé, pensez à poser un sommier dessous. Cette précaution est encore plus valable pour les enfants, les personnes qui souffrent déjà d’allergies, ou encore les personnes âgées de santé fragile.

 

Partagez sur vos réseaux sociauxShare on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Commenter ou poser une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.