Comment faire quand bébé fait du reflux gastro-œsophagien ?

Votre enfant régurgite souvent ? Il dort mal à cause de ce désagrément ? Ce phénomène retrouvé chez une grande partie des nourrissons peut être évité, à condition d’en connaitre la vraie cause.

Le reflux gastro-œsophagien

Comme l’estomac a un contenu acide, le passage de ce contenu brûle la « tuyauterie », ce qui va faire mal à l’enfant. Grosso modo, c’est ce qui décrit le reflux gastro-œsophagien, appelé RGO par les médecins. En cause, il y a la diminution de tonicité du sphincter qui se trouve entre les deux espaces. Par une forte pression dans l’estomac, quelques aliments mâchés mélangés à du suc gastrique vont aller dans le sens inverse du cheminement normal. Notons que tout ceci se passe de manière involontaire et qu’il peut se compliquer en œsophagite. Ce qu’on appelle communément une régurgitation est donc susceptible de se produire quand le ventre subit une pression ou quand le bébé change de position.

Un phénomène fréquent chez les nouveau-nés

Les jeunes parents se retrouvent facilement démunis face à ce genre de signe inquiétant, surtout si celui est répétitif. Rassurez-vous, les régurgitations sont bénins chez les nouveau-nés et les nourrissons. Au moins 60% des bébés en ont eu jusqu’à 6 mois. Avec l’âge, le phénomène tend à diminuer, car arrivé à 1 an, on ne compte plus de 5% de cas. Le corps médical explique cela par la position souvent couchée adoptée par le nourrisson, que ce soit pour l’allaitement, le change ou le sommeil. Ainsi, lorsque le tout-petit commence à se tenir debout et à marcher, la pression sur le sphincter de l’œsophage est réduite. Toutefois, s’il y a œsophagite, la situation est déjà compliquée par des lésions inflammatoires dues à la brûlure. Dans ce cas, un suivi par un spécialiste est grandement recommandé.

La régurgitation favorisée par le sommeil

En temps normal, vous allongez bébé soit sur le dos, soit sur le ventre. Cette position, comme il a été dit plus tôt, modifie la tonicité du sphincter œsophagien. Parfois, le désagrément s’exprime avec de la toux et passe donc inaperçu. Mais la vigilance s’impose si votre enfant dort excessivement en journée. S’il ressent une douleur, votre bébé pleurera beaucoup pendant la nuit, le reflux étant exacerbé par l’appui des mouvements d’inspiration sur l’estomac.

Aider bébé à dormir mieux

Que vous allaitiez ou que vous donniez le biberon, nourrissez votre bébé en le maintenant en position verticale. Une fois la tétée terminée, gardez cette position car cela diminuera le risque de remontée de liquide, et aidera à chasser l’air. Evitez de le poser trop souvent, surtout dans un transat qui peut le laisser dans une position courbée. S’il avale beaucoup de lait, entrecoupez les prises de rots autant que possible. Des prises fréquentes de petites quantités de lait sont préférables. Laissez-le sucer, cela va le calmer, et calmer l’acidité en même temps. Votre pédiatre pourra vous conseiller une thérapie posturale qui consiste à incliner son lit de 30°, celle-ci a fait ses preuves sur les moins de 6 mois.

Partagez sur vos réseaux sociauxShare on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Commenter ou poser une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.