Bien choisir son chauffe lit

Entrer dans un lit frigorifié est un supplice qu’il vaut mieux ne pas endurer. Les chauffe-lits existent pour vous épargner cela et surtout pour vous faciliter l’endormissement. En fonction du type de chauffe-lit, l’augmentation de la température sera rapide ou progressive.

Les sur-matelas chauffants, le must-have

Que ce soit pour le froid ou pour prévenir des moisissures dans un lit pas trop utilisé, les sur-matelas chauffants constituent la catégorie de chauffe-lit la plus couramment adoptée en hiver. Disponible en versions pour une et deux places, cet élément de la literie ressemblant à un matelas très fin fabriqué en mousse classique ou en mousse à mémoire de forme est placé par-dessus le matelas pour vous réchauffer en hiver. Il se branche sur une prise électrique une demi-heure avant le coucher et peut être éteint quand vous le souhaitez. En plus de vous tenir au froid, le sur-matelas soulage aussi les douleurs dorsales. Certains modèles peuvent passer à la machine, d’autres sont munis de minuteurs permettant l’arrêt automatique une fois que vous vous endormez.

La couverture chauffante, un classique

Comme son nom l’indique, la couverture chauffante est une sorte de plaid faite dans une matière douillette munie d’un branchement électrique. Elle apporte alors une chaleur au lit en hiver, et à la différence du sur-matelas, la diffusion de chaleur se fait par-dessus le corps. La couverture est munie d’un système de contrôle de chaleur permettant le réglage de la température. Quelques modèles sont fabriqués avec une insertion de fibres de carbone pour mieux conserver l’énergie. La diffusion calorique est rapide et perdure.

La bouillotte, une alternative économique pour chauffer son lit

Solution assez simple pour chauffer le lit, la bouillotte est une poche remplie d’eau bouillante qui se glisse dans les draps 15 minutes avant le coucher. Certains modèles de bouillottes sèches sont remplis de noyaux de cerises et sont préalablement chauffées au four. Bien qu’elle ne garde pas longtemps la chaleur, la bouillotte est toutefois une solution économique et recyclable à souhait. Elle vient actuellement sous plusieurs formes, même en peluches pour les tout-petits.

Des histoires de chauffe-lit

Pendant longtemps, les campagnards utilisaient un chauffe-lit qu’on appelait un moine. C’était une sorte de boite en métal dans laquelle on posait des cendres encore chaudes. Il suffisait alors de glisser la boite déjà bien isolée dans les draps quelques minutes avant qu’on y entre. Le moine a ensuite évolué après les années 50 avec l’usage d’une ampoule électrique à la place des cendres. Plus tard, une invention appelée bassinoire a été inspirée du moine. Il s’agissait d’une sorte de poêle en cuivre qui pouvait contenir des braises, refermée et isolée, laissant juste échapper assez de chaleur pour sécher les draps. Elle est restée un élément purement décoratif. Mais pour en revenir aux chauffe-lits actuels, certains se contentent de passer leur fer à repasser sur les draps pour avoir de la chaleur. Bien sûr, la diffusion calorique sera très éphémère. Sinon, à défaut d’un chauffe-lit, la chaleur corporelle peut fonctionner. Un partenaire galant peut se glisser dans les draps et réchauffer le lit en avance.

Partagez sur vos réseaux sociauxShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Commenter ou poser une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.