Avantages et inconvénients de la mélatonine

Solution d’appoint pour les troubles de l’endormissement, la mélatonine est actuellement mis en vente libre. Avant de choisir cette alternative de traitement, voici ce qu’il faut savoir sur ce produit dérivé d’une hormone naturelle.

La mélatonine, c’est quoi ?

Egalement appelée « hormone de la nuit », la mélatonine est évidemment sécrétée par l’épiphyse, une glande minuscule du cerveau, dans un laps de temps bien précis : la nuit. Son rôle se résume à coordonner l’horloge biologique d’une personne. En effet, sa production est bloquée lorsqu’il fait jour, donc également quand il y a de la lumière, et elle se déclenche en absence de lumière. Entre 2 et 5 heures du matin, on observe des pics de sécrétion. C’est à travers cette hormone que l’information sur les cycles des jours et des saisons est transmise au cerveau. La mélatonine est disponible sous forme de comprimés prescrits en cas d’insomnie. La présentation classique répond aux besoins de mélatonine (la personne n’en produit pas assez). Généralement, le médicament est à administrer 1 heure avant le coucher, et la dose conseillée varie de 1 à 5 mg, selon l’évaluation du médecin.

Des avantages non limités aux troubles du sommeil

Le premier effet bénéfique de cette molécule serait certainement sa contribution à un meilleur sommeil chez les personnes qui prennent de l’âge. Bien qu’aucune étude ne donne des résultats précis sur ses autres apports, la prescription reste donc basée sur l’expérience. Des essais sur les enfants ayant des troubles du rythme circadien, souffrant souvent de problèmes d’endormissement, ont aussi été concluants. La mélatonine synthétique est aussi indiquée pour lutter contre les effets du décalage horaire. Dans ce cas, elle est à prendre à raison de 3 à 5 mg pour inciter à l’endormissement et à réduire la fatigue. Chez les personnes dépendantes aux somnifères, la prise de mélatonine est recommandée par le personnel médical comme une solution de sevrage. D’autres études ont permis de conclure que la mélatonine était dotée d’un pouvoir antioxydant. Elle aurait donc des effets de ralentissement sur le processus de vieillissement des cellules.

Quels inconvénients ?

Bien que la mélatonine soit un produit naturellement produit par le corps, elle n’est pas exempte d’effets secondaires. Chez les personnes prédisposées, la prise du médicament peut entraîner une perte de poids notoire, une fatigue inexpliquée ou encore des bouffées de chaleur ou une baisse soudaine de la température corporelle. Des maux de tête, des vertiges, des hallucinations, des douleurs abdominales et des problèmes de transit peuvent aussi gêner la prise continuelle. Dans tous les cas, ces inconvénients sont réversibles avec l’arrêt de la prise.

Quelles précautions prendre ?

Comme la molécule simule au cerveau la production naturelle de mélatonine, il vaut mieux n’en prendre que le soir, soit dans l’obscurité. L’observation des fonctions du foie et des reins doit être minutieuse en cas de prise prolongée. La prise avec d’autres traitements médicamenteux est à signaler à votre médecin, tout comme une grossesse ou un allaitement. Si des symptômes de dépression se manifestent, il vaut mieux arrêter la prise et en informer votre médecin.

Les cauchemars représentent une des premières causes du trouble du sommeil. Il est donc important d’en comprendre le mécanisme.

 

Partagez sur vos réseaux sociauxShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Commenter ou poser une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.