Apnée du sommeil : Qu’est-ce que c’est et comment l’éviter ?

La respiration s’arrête pendant votre sommeil sans que vous ne puissiez avoir le contrôle. Ce phénomène peut arriver à tout le monde, mais plus chez les personnes âgées, et le sexe masculin. La situation peut être améliorée par une thérapie ventilatoire, mais la prévention reste plus importante.

Reconnaitre l’apnée du sommeil

Durant la nuit, la respiration s’arrête par moments, et généralement, c’est le compagnon de lit qui s’en rend compte. L’apnée du sommeil passe donc souvent inaperçue pour la personne concernée. Ce phénomène, fréquent chez les personnes accusant d’un surpoids et ayant une histoire de ronflement, peut durer une dizaine de secondes. En une nuit, il peut y avoir plusieurs arrêts respiratoires, à raison de 5 en une heure. Ils peuvent même devenir inquiétants lorsque la fréquence atteint une apnée toutes les 2 minutes. Ce problème perturbe la santé globale en altérant la qualité de sommeil, la somnolence pouvant apparaitre en journée.

D’où vient l’apnée du sommeil ?

Du point de vue anatomique, la langue et les muscles de la gorge se relâchent par perte de tonicité, et arrêtent l’air qui doit passer par les voies aériennes supérieures. C’est la raison pour laquelle ce problème est nommé « apnée obstructive » par le corps médical. L’âge avancé est un facteur qui favorise sa survenue, vu que les muscles deviennent hypotoniques. Mais l’apnée du sommeil chez les personnes en surpoids s’explique par la réduction de l’espace dans les voies aériennes rétrécies par la graisse. D’autres cas peuvent aussi être causés par une défaillance nerveuse en lien avec un problème neurologique. L’accident vasculaire cérébral est la cause la plus fréquente dans ce cas. Sinon, l’apnée obstructive peut aussi être générée par la consommation d’alcool.

C’est grave, docteur ?

A part la fatigue, les troubles de l’humeur en lien avec le manque de sommeil, ou les problèmes de concentration, l’apnée obstructive peut aussi être dérangeante pour le voisin car les ronflements l’accompagnent souvent. Lorsqu’elle devient chronique, elle peut causer des problèmes plus graves : des maladies cardiaques (un infarctus par exemple), une diminution des apports d’oxygène dans le cerveau, ou même la mort subite. L’apnée chronique est aussi responsable de problèmes cognitifs et psychiques (dépression entre autres). Autre conséquence grave, les accidents causés par la somnolence en journée sont difficilement expliqués.

Comment donc éviter l’apnée du sommeil ?

Actuellement, aucune thérapie n’a encore vraiment fait ses preuves. Toutefois, le port d’un masque pendant le sommeil peut améliorer la situation. Ce traitement par ventilation à pression positive continue fait entrer l’air de manière continue en maintenant l’ouverture des voies aériennes. Il nécessite de la patience car les résultats se manifestent généralement au bout d’un mois. Aussi, la prévention est primordiale. D’après les facteurs cités plus tôt, il est possible d’éviter le surpoids en ayant un mode de vie sain (activités physiques, alimentation équilibrée, pas de stress ni boissons alcoolisées et énergisantes). Comme l’âge est un élément qu’on ne peut pas contrôler, le maintien d’une activité cérébrale correcte reste essentiel.

Partagez sur vos réseaux sociauxShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Commenter ou poser une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.