Mal de dos et position dans le lit

Essayez gratuitement le meilleur matelas du monde

Les plaintes de mal de dos survenant au lever sont le lot quotidien d’un tiers des adultes. Les causes peuvent être nombreuses et il est important de les retrouver. Et si l’origine de vos douleurs lombaires était seulement votre position au lit ?

Les douleurs lombaires

Le lit, on y passe un tiers de sa vie. Cette durée a un impact sur le reste de la fraction, celle que l’on passe dehors en veille. Le sommeil nocturne est donc un élément important notamment de par son influence sur les fonctions du corps. D’un autre côté, le seul fait d’être immobile pendant plusieurs heures fatigue les muscles au niveau des vertèbres. Les différents points d’appui du corps sont les plus concernés : le cou et le bassin. Les douleurs lombaires ne sont jamais à sous-estimer car en devenant chroniques, elles ouvrent les portes à l’épuisement nerveux.

Les personnes les plus à risques

Les soucis de maux de dos sont plus fréquents chez les adultes à partir de la quarantaine. La sédentarité retrouvée à cet âge est un facteur qui favorise l’installation des symptômes. D’un autre côté, on compte aussi la fragilité des articulations en raison d’une arthrose qui est une pathologie liée à l’âge. Il est vrai qu’il n’est pas rare de rencontrer des personnes de la soixantaine, toujours très actives, qui ne souffrent d’aucun problème lombaire. En fait, la qualité du tonus musculaire joue un rôle important sur l’état de la colonne vertébrale. Les femmes, au décours de grossesses successives et du gain de poids peuvent aussi être enclines à perdre cette flexibilité des articulations.

La position à éviter

La position couchée sur le dos est celle à incriminer dans la plupart des lombalgies. En effet, en étant sur le dos et immobile, la personne subit un ralentissement de sa circulation sanguine à plusieurs zones d’appui, notamment au niveau du bassin. Lorsque les muscles sont engourdis par l’immobilité et la pression constante, ils le font savoir au cerveau qui se charge d’ordonner un changement de position sans que la personne ne soit totalement éveillée. Cette position est encore plus gênante lorsque le ventre est gros ou lourd. En fait, l’aorte abdominale se retrouve comprimée, ce qui diminue la circulation vers les membres inférieurs. Si l’oreiller n’est pas adapté, on se retrouve facilement avec des douleurs au niveau des vertèbres cervicales et des fourmillements dans les jambes.

Les bonnes positions à adopter pour dormir

Pour que les réveils douloureux ne soient plus qu’un mauvais souvenir, il est essentiel d’adopter de nouvelles habitudes de sommeil. Placer la tête du lit au nord contribue à aligner le corps avec l’axe du champ magnétique de la terre. Ensuite, si on a l’habitude de se coucher sur le dos, il vaut mieux placer un bon oreiller sous la nuque et les genoux. Sinon, la position latérale avec les jambes fléchies avec un oreiller entre les genoux est à privilégier. En évitant de trop courber l’ossature du dos pendant un long moment, vous allez certainement éviter de fatiguer ses muscles.

Essayez gratuitement le meilleur matelas du monde

Partagez sur vos réseaux sociauxShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Commenter ou poser une question